Cancer : des parcours de santé accessibles à tous

Françoise Tenenbaum, Maire adjointe de la ville de Dijon, conseillère régionale, plaide pour une égalité d’accès de tous les citoyens à la santé et une continuité des soins entre l’hôpital et la ville.

Françoise Tenenbaum, Maire adjointe de Dijon, conseillère régionale déléguée, plaide pour une égalité d’accès de tous les citoyens à la santé et une continuité des soins entre l’hôpital et la ville, lors des Rencontres de la Cancérologie Française (RCFr) qui se sont tenues à Paris, les 13 et 14 décembre 2015.

Assurer une continuité des soins
Pour une égalité d’accès à la santé, quel que soit le territoire et la catégorie socioprofessionnelle du citoyen, il faut imaginer des territoires permettant des parcours de santé allant des soins de première urgence ou même de la prévention jusqu’au retour à domicile, incluant le médicosocial et le social. Pour y parvenir, il faudrait que les CHU, les centres de lutte contre le cancer (CLCC), les réseaux de professionnels de terrain, les médecins généralistes, les infirmiers de pratique avancée ou les infirmiers cliniciens et les services à domicile soient formés et coordonnés. Dans les maisons de santé pluriprofessionnelles, les équipes de santé sur les territoires se parlent, sont coordonnées et partagent les mêmes fichiers de malades. Il y a donc une continuité et une permanence des soins.

Travailler avec toutes les infrastructures
Les schémas des agences régionales de santé (ARS) doivent être annexés aux schémas régionaux de développement et d’égalité des territoires des conseils régionaux. On ne crée pas une maison de santé ou un établissement dans un lieu où il n’y a pas de transport. Il faut des routes, des trains, des bus… Il est difficile pour une personne âgée ou handicapée, pour celle rencontrant des difficultés financières, qui n’a pas son propre véhicule ou qui habite dans un territoire rural de se déplacer. Tout cela doit être connecté.

Former les différents acteurs de santé en transversalité pour une meilleure collaboration
Les différents acteurs de santé doivent davantage travailler ensemble et savoir quel professionnel contacter. Nous avons développé des plateformes d’appui à destination des professionnels de santé pour qu’ils puissent appeler et exprimer une demande pour leurs patients comme la livraison de repas à domicile. Il faut une coordinatrice de santé sur ce parcours de santé. De nombreux patients souvent âgées rentrent tous les jours à domicile et ont des besoins spécifiques. Pour bien les accompagner, tous les professionnels doivent se parler.

RCFr, en savoir plus www.rcfr.eu