Cancers pédiatriques : restaurer le lien au sein des fratries grâce au numérique

Les robots de télé-présence procurent de réels bienfaits auprès des enfants, des familles et des fratries pendant la période d’hospitalisation en chambre stérile.

Perrine Marec-Bérard, Institut d’Hématologie et d’Oncologie pédiatrie du Centre Léon Bérard, à Lyon, explique, à l’occasion des Rencontres de la Cancérologie Française (RCFr) 2017, les bienfaits psychologiques des robots de télé-présence auprès des enfants, des familles et des fratries pendant la période d’hospitalisation en chambre stérile.

En dehors de la lourdeur des traitements anticancéreux, l’une des grosses difficultés psychologiques en cancers pédiatriques est l’isolement, en particulier chez des enfants souffrant de tumeurs solides et qui restent en chambre stérile pour des durées allant de 4 semaines à plusieurs mois. Pour restaurer ce lien avec les parents, la fratrie et les amis, des robots de télé-présence ont été placés à la maison pendant toute la durée de l’hospitalisation de l’enfant en chambre stérile. Il a ainsi l’impression de vivre à la maison malgré l’éloignement.

Un projet de recherche en cours d’analyse
La société qui commercialise ces robots nous les avait mis à disposition pour permettre aux enfants de participer à un événement comme un goûter d’anniversaire ou un match de foot. L’enthousiasme qu’ils ont suscité nous a convaincus et nous en avons acquis trois au total de façon à pouvoir répondre à la demande des familles. Parallèlement à cette acquisition, un projet de recherche a été mis en place sur les répercussions psychologiques et sur la qualité des soins, sur les liens entre les soignants, les familles et les enfants, mais également pour ne pas passer à côté d’éventuels effets négatifs.

Actuellement, le ressenti pour la fratrie, la famille et pour les enfants eux-mêmes est très positif. Mais une analyse complète, plus poussée doit être menée en fonction de l’âge des patients ; les conclusions peuvent varier. Ce projet de recherche vise principalement des adolescents ou jeunes adultes, mais la demande chez les tout-petits est également forte. Aujourd’hui, aucune conclusion ne peut être tirée. Mais d’après les interrogatoires menés auprès des soignants, les robots de télé-présence ont un impact très positif et constituent un réel bénéfice pour avoir plus de liens avec les familles lors de l’hospitalisation de l’enfant.

 

Cancers, les défis de l’innovation, en savoir plus ICI

RCFr, en savoir plus www.rcfr.eu

http://www.centreleonberard.fr/