Nouveaux traitements des cancers : évaluer la qualité de vie

Les nouveaux traitements doivent contribuer à améliorer la qualité de vie, paramètre crucial, pour remporter une meilleure adhésion et observance des patients.

Laure Guéroult-Accolas, présidente de l'Association Patients en réseau, affirme que les nouvelles thérapies doivent impérativement prendre en compte la qualité de vie des patients. Améliorer la survie de quelques semaines ou mois est positif mais pas à n’importe quel prix.

La prise en compte de la qualité de vie dans l'évaluation d'une nouvelle molécule est réellement importante. Bien sûr, il faut d'abord voir à quoi sert cette molécule et si elle apporte quelque chose par rapport aux précédentes mais parfois, la façon dont les effets secondaires vont être évalués arrive peut-être un peu tard. Gagner quelques semaines ou quelques mois de vie lorsqu'on a une maladie à un stade avancé, c'est bien, mais si c'est au prix d'effets secondaires majeurs pour le patient et sa famille, cela devient peut-être discutable. L'évaluation de la qualité de vie doit davantage être qualifiée, d'autant que certaines thérapies novatrices apportent visiblement un apport sur ce plan, même si l'apport en termes de survie n'est pas toujours marquant.

De plus, mieux prendre en charge et mieux évaluer les effets secondaires est essentiel si on veut que ces traitements innovants puissent être pris et que l'observance s'améliore.

  En savoir plus : http://monreseau-cancerdusein.com